Est possible télécharger le trimestre, cliquez ici ----->pdf

MESSAGES 2017 4° trimestre

7 novembre, Messages du Sacré-Cœur de Jésus et de la La Très Sainte Vierge.
Le Sacré-Cœur de Jésus : « Mes âmes bien-aimées ... Je viens du Ciel avec ma mère pour vous dire : aimez mon amour, car mon amour n'est pas aimé par vous !
Aimez mon Cœur, correspondez à l'amour de mon Cœur par des œuvres d'Amour, par une vie d’amour, par des prières d'amour, par des sacrifices d'amour, car seuls ceux qui se sacrifient pour Moi et renient soi-même sont ceux qui m'aiment vraiment.
Je ne regarde pas les mots, mais les œuvres et les actions : ce sont eux qui me disent qui m'aime et qui ne m'aime pas. Vivez donc ce que je vous disais, il y a deux mille ans : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive ».
Sans renoncer à lui-même, sans renoncer à sa volonté, personne ne peut être mon disciple.
Souvenez-vous aussi de ce que je vous ai dit : « Celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n'est pas digne de moi, ne peut pas être mon disciple ».
Soyez donc mes vrais disciples, renoncez à vous-mêmes, abandonnez votre volonté et suivez-moi, portant chaque jour votre croix avec amour et essayant de m'aimer avec les œuvres.
Dans cette année du 100ème anniversaire de la révolution communiste, qui a tué des millions de personnes à travers le monde et de nombreux serviteurs et saints qui M'ont aimé sur terre et qui ont été persécutés à cause de mon nom, je vous dis : malheur à vous s’il n’y avait pas ma Mère !
Elle a apparu à Fatima pour vous donner l'arme invincible contre toutes les forces du mal, contre tous les plans et les œuvres de Satan, en particulier contre le communisme : cette arme est le Saint Rosaire.
Cette prière, encore aujourd'hui peut et sauvera le monde, parce que le communisme, la tête du dragon qui semblait blessé à mort, n'a pas été écrasée et cherche toujours de se relever, un peu par tout, dans l'humanité.
Pour la détruire définitivement, priez le Rosaire de ma mère, revenez faire les Cercles de Jéricho (1000 Ave Maria) qu’elle vous a demandé, en priant pendant sept jours (24h sur 24) son Rosaire, en groupe ou individuellement, de sorte que finalement la tête du dragon soit écrasée.
Je veux que vous reveniez ici pour faire le Cercle de Jéricho du 1er au 7ème de chaque mois, comme ma Mère l'a demandé, chacun dans sa propre maison. Ainsi, du 1er au 7ème jour, beaucoup d'âmes seront sauvées chaque mois, et les plans de mon ennemi ici au Brésil et dans le monde seront finalement anéantis.
Je compte sur votre prière pour accomplir mes plans, commencés selon les secrets de ma Mère à La Salette, à Fatima et jusqu'ici.
Ici, dans ce lieu béni de Jacarei, à travers la personne et l'œuvre de mon fils bien-aimé Marc, j’écraserai finalement la tête de mon ennemi, et ma Mère, qui était Marie de Nazareth et qui est maintenant la Reine et la Messagère de la Paix, la Dame de tous les peuples, triomphera finalement et donnera la paix au monde. Elle bénira le monde, Elle donnera au monde un nouveau temps de sainteté et de paix.
Joignez-vous à ma mère dans la lutte contre les forces du mal, priez, diffusez ses messages, faites les Cénacles et les groupes de prière partout, et, surtout, vivez dans l'amour, soyez l'amour et imitez l'amour de mon Saint Serviteur Job, en M'aimant et aimant ma Mère avec un amour pur, vrai et fidèle.
Soyez fidèles comme Job, mes fils, car qui ne le sera pas, n'entrera pas dans mon royaume ni dans la gloire du Ciel.
Priez le Chapelet de la Miséricorde tous les jours, mais le Chapelet de la Miséricorde médité fait par mon fils Marc : il est celui que j'aime le plus et qui vous plonge dans les mystères de Dieu, la science de mon cœur, la science des saints.
Je vous bénis tous avec amour et surtout toi, mon petit fils Marc, le plus obéissant et le plus dévoué de mes enfants, de Dozulé, de Paray-le-Monial et de Jacarei ».
La Très Sainte Vierge : « Mes chers enfants, aujourd'hui, quand vous célébrer ici un autre mois de mes apparitions et vous faites mémoire du grand miracle de la Croix lumineuse dans le ciel, de la flamme de la bougie qui ne brûlait pas la main de mon fils Marc et du grand miracle de la danse du soleil du 7 novembre 1994, confirmant une fois pour toutes mes apparitions à mon fils, je viens de nouveau pour vous dire: Je suis la Reine et la Messagère de la paix et ceux qui m’appellent avec le nom et le titre que J'ai choisi pour moi ici, auront ma consolation, mon confort dans les souffrances et les difficultés, possèderont ma paix, persévèreront jusqu'à la fin dans l'amour de Dieu et recevront enfin la couronne de la vie éternelle.
... Que beaucoup de jeunes hommes donnent leur "oui" à Dieu, comme mon fils Marc, pour aimer le Seigneur comme lui et comme le saint homme Job, qui aimait le Seigneur avec un amour complet et au dessus de toute chose, plus fort que toutes les douleurs et souffrances. Alors, finalement, le Seigneur recevra de ses enfants l'amour pur et vrai qu’il était venu chercher ici.
Que beaucoup de jeunes consacrent leur vie à Dieu et à Moi par une vie religieuse consacrée, car avec leur prière, leur sainteté et leur amour, répareront à une multitude de péchés. Ils sauveront ainsi beaucoup d'âmes et ils obtiendront pour elles les grâces et les bénédictions de salut du Seigneur, au lieu de la punition qu'ils méritent pour leur chemin de péché.
Alors dans toute la terre pourra venir un nouveau temps de paix, de sainteté, où le Seigneur sera toujours aimé, glorifié, servi et adoré.
Je bénis avec amour toi, mon fils bien-aimé Marc, le plus dévoué et obéissant de mes enfants, mes enfants bien-aimés qui m’ont donné leur vie ici avec toi, et tous mes enfants qui m’aiment, qui m’obéissent et qui travaillent avec toi pour me faire connaître, de Fatima, de Lourdes et de Jacareí.
Continuez à prier le Rosaire chaque jour.

Message pour Carlos Tadeu
La Très Sainte Vierge : « Mon cher fils Carlos Tadeu, je suis avec toi chaque instant et je ne t’abandonnerai jamais. Plus tu souffres et plus je t’aime.
Plus la croix pèse sur tes épaules, plus je suis à tes côtés pour t’aider à la porter tous les jours pour le salut de beaucoup d’âmes.
Ce n’est pas seulement par la prière et les Cénacles que tu sauves les âmes, mais, par ta souffrance quotidienne. Beaucoup d'âmes qui te sont assignées et dépendent de ton sacrifice silencieux et généreux, sont sauvées et touchées par la grâce de Dieu. Elles se réveillent du sommeil mortel du péché, elles abandonnent l'aveuglement du péché et voient finalement la lumière de la vérité, la lumière du Seigneur. Elles entrent dans la lumière, embrassent la lumière et deviennent des enfants de lumière, les enfants du Père de toutes les lumières : le Seigneur.
Mon fils, vas-y, ne crains rien, car je suis toujours avec toi !
Continue à faire les Cénacles, annonçant toujours mes messages et, ce mois-ci, enseigne à mes enfants qui était Job, sa foi, son amour, son obéissance au Seigneur, sa foi inébranlable, son amour pour le Seigneur, amour qui était au-dessus de sa famille, de ses enfants, de ses biens et de sa santé, et sa fidélité à Dieu qui demeurait même en ayant perdu ses enfants, ses richesses et la santé de son corps.
Alors mes enfants sortiront enfin de leur foi enfantine qui prétend de Dieu seulement toutes les grâces, mais qui, quand arrivent la croix et les souffrances, fait abandonner la prière, se plaindre, maudire Dieu, se rebeller à Lui et L’abandonner.
Ils doivent croitre en une foi adulte, comme celle du saint Job, car il ne reste plus beaucoup de temps, et très vite mon Fils viendra récolter les grains qu'il a plantés. Et malheur aux grains qui n’ont pas voulu croitre et devenir un grand arbre feuillu. Malheur aux âmes qui n’ont pas voulu grandir, abandonner leur foi enfantine qui leur fait louer le Seigneur seulement quand tout va bien, et qui ont refusé d’avoir la foi forte des Saints qui ont continué à aimer, louer et servir Dieu dans la persécution, la maladie, la mort des parents, la violence, la critique et même le martyr.
Il faut que mes enfants croissent dans l'amour, afin que mon Fils puisse jouir avec eux, en voyant la grande vigne feuillue que j’ai plantée ici grâce à mes apparitions et à mon petit fils Marc.
... Sois rempli de joie, parce que mon fils Marc et le grand amour qu'il t’offre ce sont aussi le grand signe de la prédilection que le Très-Haut et moi nous avons pour toi, mon fils béni et bien-aimé.
Je te bénis avec amour maintenant de Nazareth, de Lourdes et de Jacarei.

5 novembre, Message de Notre Dame
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, je vous invite aujourd'hui aussi à la prière, à l'amour de Dieu.
En ces temps où l'amour de Dieu disparait des cœurs, où l'Église sombre dans les ténèbres de l'apostasie la plus profonde, de la confusion et de la perte de la vraie foi, où l'amour pour Dieu, pour mon Fils Jésus et pour Moi se refroidit dans le cœur des hommes, je reviens pour vous appeler tous au vrai amour !
Soyez des flammes incessantes d'amour, vivant dans l'amour, vivant pour aimer le Seigneur, aimant votre Mère de tout votre cœur, apportant la lumière de nos cœurs à tous nos enfants qui ne connaissent pas encore notre amour.
Soyez des flammes incessantes d'amour, vivant constamment dans l'amitié, en union avec Dieu par une vie intime, une prière profonde, la méditation et l'amour pour Lui.
Soyez des flammes ardentes d'amour, vivant ici sur terre comme si vous n'étiez pas de la Terre ; ne vous attachez à rien, mais vivez avec vos yeux fixés seulement au Ciel.
Maintenant, je veux compléter les plans d'amour que j'ai commencés à Aparecida, à Paris, à La Salette, à Lourdes et à Fatima.
Je veux donc une réponse d’amour totale et définitive de votre part.
Je veux un renoncement complet aux choses du monde et à vous-mêmes.
Je veux une conversion sincère.
Je veux une vie de vraie prière.
Je veux un amour ardent en tout ce que vous faites et beaucoup d'œuvres d’amour pour Dieu.
Je veux de vous tous une vie totalement consacrée à Dieu et au Ciel.
Alors je pourrai imprimer sur votre âme mon signe maternel, devant lequel l'étoile de l'abîme s’échappera impuissante. Et finalement je jetterai mon éternel ennemi dans les flammes éternelles d'où il n’en sortira plus : le monde sera libéré de son joug satanique et son empire infernal s’écroulera.
En ce mois de novembre, je veux que vous méditiez sérieusement sur le Ciel et que vous désiriez le Paradis sur toutes choses et avec toute la force de votre cœur.
En méditant sur le Ciel, vous verrez que c'est vraiment stupide et fou de convoiter les choses de la terre qui passeront après la mort, et vous découvrirez combien cette vie soit courte, comparée à celle du Ciel qui dure pour toujours.
Je veux que vous méditiez sur le Ciel, que vous pensiez au Ciel et que vous désiriez le Ciel de toutes vos forces. Dans les Cénacles parlez du Ciel, montrez le Ciel à mes enfants selon la vision que mes voyants ont donnée de lui, afin que tous mes enfants puissent repousser les choses du monde et ne chercher que la sainteté pour devenir dignes d'entrer au Ciel.
Continuez à prier mon Rosaire tous les jours, car à travers lui j’embraserai votre cœur avec ma flamme d'amour.
Je vous bénis tous, et toi surtout, Marc, le plus obéissant, le plus sacrifié et le plus dévoué de mes enfants, toi qui as renoncé a toi-même par amour de moi et des âmes, qui as embrassé une vie de misère, de souffrance, de sacrifice pour rester ici à mon service, fidèle à Mon Amour, ferme dans ton travail pour annoncer mes Messages au monde. Tu as enduré chaque souffrance pour maintenir debout mon Sanctuaire, afin que mes enfants puissent venir ici pour être aidés, bénis, honorés et sauvés par Moi.
Tu as supporté tout cela pour leur porter mon message d'amour, mon amour, ma flamme d’amour, mon amour maternel qui sauve.
... En ce mois de novembre, je voudrais que tu racontes brièvement à mes enfants, après leur avoir parlé du Ciel, la vie de mon saint Job, afin que mes enfants de Bahia puissent aussi apprendre le vrai amour filial que le Seigneur désire de tous ses enfants.
Ainsi leur foi grandira et deviendra ferme, inébranlable comme la roche, comme celle de saint Job, et mes enfants pourront alors donner à Dieu l'amour ardent, fidèle et filial que le Seigneur cherche sans le trouver sur la Terre.
Mon cher petit fils que j'approche avec amour de mon Cœur et que je garde toujours sous mon manteau et sous mes mains, je te bénis avec amour de Lourdes, de Fatima, d’Aparecida et de Jacarei.
Je vous bénis tous, mes enfants, demeurez dans la paix du Seigneur !

29 octobre, Messages de Notre Dame et de Saint Judas Thaddée.
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, je suis venue à Jacarei pour appeler le monde à la conversion pour la dernière fois. Dans l'Ancien Testament, Dieu a essayé de conquérir le cœur et l'amour de ses enfants en faisant des promesses, les libérant de l'esclavage en Égypte, en ouvrant la mer Rouge, en leur envoyant la Manne et, prophète après prophète, pour proclamer son amour et gagner leur cœur. Mais cela n’a pas suffit.
Alors il a envoyé des châtiments, l'esclavage du peuple de Dieu, mais cela aussi n’a pas suffit. Finalement, il a envoyé son propre Fils, et ils l'ont tué.
Maintenant, Dieu envoie la Mère de Son Fils, la Mère de vous tous, pour essayer de conquérir vos cœurs pour la dernière fois. Si vous n’coutez pas mes appels et si vous frustrez la dernière tentative du Seigneur pour conquérir vos cœurs, il n'y aura plus de remède pour le monde, et alors arrivera le grand châtiment.
J’ai toujours inspiré mon fils Marc de vous en avertir et je vous le répète : c'est la dernière tentative de Dieu pour conquérir votre cœur et vous sauver des punitions, grâce à moi. Ouvrez vos cœurs et dites oui à mes messages, à mon Amour, afin que je puisse vous sauver des horribles châtiments qui vous sont préparés et aussi du feu de l'enfer.
Repentez-vous sans délai parce que nous sommes déjà dans la dernière demi-heure du jour du Seigneur. Vérifiez votre amour pour Dieu et pour moi par les œuvres, et non par les mots, et vivez dans la vérité, parce que tous ceux qui ne vivent pas dans la vérité, n’entreront pas dans le Royaume des cieux.
Priez mon Rosaire tous les jours, vivez dans la prière, jusqu'à ce que la prière devienne la joie et la force de votre âme. Priez, priez et priez.
Dans la prière, vous trouverez les réponses que vous cherchez, ou bien, par la prière, Dieu vous guidera vers les réponses que vous cherchez dans les événements de la vie.
Le Saint-Esprit qui inspire toujours le cœur de ceux qui prient, vous conduira sur le chemin sûr de la vérité qui vous mènera à Dieu.
Vous devez maintenant prier davantage pour la paix du monde, qui est en grand danger ; veillez et priez parce que le diable maintenant veut entrainer beaucoup de gens à l'apostasie. Alors : priez, priez, priez.
Le Rosaire est un signe certain de prédestination, c'est-à-dire que les âmes qui l'aiment seront sauvées.
Priez-le afin que je puisse vous sauver et vous conduire tous à Dieu en sécurité.
Je bénis tous avec amour, et surtout toi Marc, le plus obéissant de mes enfants, de Lourdes, de Aparecida et de Jacarei ».
Saint Judas Thaddée : « Mon cher frère Carlos Tadeu, ... je suis Judas Thaddée, serviteur du Seigneur, serviteur de la Mère de Dieu, ton ami, avocat et protecteur. En moi, tu trouveras toujours un refuge, un abri et de l'encouragement.
Viens, appuies-toi toujours à moi, cherche mon aide pour tes besoins et je t'aiderai de la meilleure façon possible.
Prie toujours mon chapelet, qui, comme le Saint Rosaire, est un signe certain de prédestination.
En vérité, Jésus et Marie m'aimaient tellement qui ont fait de ma dévotion un signe de prédestination, un signe des élus. Cultive, préserve, promeus, fais croître toujours plus dans ton cœur l'amour et la dévotion à moi, afin que le signe des prédestinés te soit confirmé.
Et met aussi cette dévotion dans le cœur de tout le monde, afin qu'ils reçoivent, eux aussi, le signe de la prédestination.
... Aime-moi et aime le fils que moi et l'Immaculée t'avons donné et qui sera toujours pour toi cause de joie, cause de grâce et cause de ton salut.
C'est la grâce la plus grande que Dieu t’a donnée dans ta vie.
Je t'aime et je te bénis maintenant avec tout mon amour et je bénis tous mes frères et sœurs qui sont ici. Je donne à tous ceux qui prient mon chapelet l'indulgence que le Seigneur et la Mère de Dieu m'ont accordée pour le jour de ma fête.
Tous ceux qui prient mon chapelet au moins une fois par semaine, reçoivent maintenant l'indulgence plénière et les plus grandes grâces et bénédictions du Seigneur ».

22 octobre, Message de Notre Dame
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, aujourd'hui je vous invite encore à l’amour véritable !
Imitez l'amour des saints, afin que vous ayez pour Dieu l’amour filial qu’il désire.
Vos cœurs, mes petits enfants, possèdent encore un amour dépendant des faveurs et des grâces de Dieu et ils ont encore une peur servile : ils se mettent au service de Dieu comme des esclaves qui craignent les châtiments de leur Seigneur, s’ils ne lui obéissent pas.
Cet amour et cette peur ne sont pas parfaits : la peur que je désire de vous est la peur amoureuse, la crainte de Dieu, la peur d'offenser et de faire pleurer Dieu et de le perdre pour l'éternité. L'amour que je veux de vous est l'amour filial, l'amour qui ne cherche qu'à aimer le Père, lui plaire, lui donner de la satisfaction, de la joie et de la gloire pour lui-même.
Par conséquent, priez, priez, priez pour que votre cœur soit capable de créer ce véritable Amour et cette parfaite crainte de Dieu, comme l'ont fait les Saints : seulement de la sorte, vous serez dignes du Paradis et vous atteindrez la sainteté parfaite agréable à Dieu.
Priez pour la conversion des pécheurs, car le temps s'épuise et le nombre de ceux qui se perdent augmente de jour en jour. Ne cessez pas une minute de prier pour la conversion des pécheurs.
Priez afin que vous puissiez recevoir ma Flamme d'Amour et, par elle, embraser le monde entier avec un amour filial pour Dieu.
Priez mon Rosaire tous les jours : il est source de saints, école de saints et véritable usine de saints.
Je vous bénis tous avec amour et toi surtout, mon cher Marc. Mon petit fils Gérard, dans les nuits passées à l’église pour adorer mon Fils Jésus par la prière, t’a vu plusieurs fois en vision, et il a vu le film de sa vie que tu aurais fait.
À son époque, il ne savait pas de quoi il s’agissait, alors je lui ai expliqué qu'il était une invention moderne du XXe siècle, grâce à laquelle il aurait été bien connu et aimé par beaucoup d'âmes, grâce à ce film que tu as fait.
Il exulta et se réjouit de savoir que sa vie, même après tant de siècles, aurait été encore connue, et à travers elle beaucoup d'âmes seraient converties et adoreraient le Seigneur et moi.
Aussi, beaucoup de jeunes auront voulu suivre l'exemple de mon fils Gérard, vivant en sainteté dans l'amour complet pour Dieu. Par conséquent, Gérard a beaucoup prié pour toi et t’a beaucoup aimé, même quand il était sur la terre.
Vas, Marc, continue à montrer et donner à tous mes enfants la vie de mon serviteur Gérard, afin que tant d'âmes, surtout de jeunes gens, le suivent sur le chemin de la sainteté et de l'amour vrai.
Je bénis toi et tout le monde, et mon cher fils Carlos Tadeu aussi, de Mater Domini, de Fatima et de Jacarei ».

15 octobre 2017
Message de Notre-Dame et de Saint Gérard.
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, aujourd'hui, lorsque vous célébrez mon fils Saint Gérard, je viens vous dire : soyez comme un nouveau Gérard, vivant dans la prière constante. Priez le Rosaire chaque jour comme il le priait, avec un amour angélique, grande piété et dévotion.
Soyez d’autres Gérard, vivant dans la pénitence et le sacrifice, comme il a vécu, en offrant tout pour la conversion des pécheurs et pour le salut de l'humanité. Ainsi, avec votre vie de sacrifice et d'amour, vous pourrez apaiser la colère de la justice divine légitimement enflammée par les péchés de toute l'humanité, obtenant ainsi la pitié et la paix partout dans le monde.
... En vivant comme il a vécu, en aimant comme il a aimé, en souffrant pour l'amour de Dieu comme il a souffert, vous serez des nouveaux Gérard qui, avec votre vie, vous donnerez à Dieu et à moi l'amour vrai que je suis venue chercher ici.
Continuez à prier mon Rosaire tous les jours : à travers lui je vous transformerai en de nouveaux Gérard d'amour, et je ferai grandir en vous ma flamme d’amour.
Pratiquez les vertus, soyez humbles, renoncez à la vanité, renoncez à l’orgueil et à la paresse, abandonnez toute votre arrogance.
Je vous bénis tous avec amour au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
Saint Gérard : « Mes chers frères, moi Gérard, je viens aujourd'hui pour vous dire avec amour : soyez flammes d'amour vivant pour Dieu et sa Mère par une vie d'amour vrai, de prière sincère, d'humilité, d’indifférence envers vous-mêmes et le monde, par une vie de véritable ascèse, d'ascension spirituelle vers Dieu, en essayant de vivre la vraie vie d'amour de Dieu.
L'amour c’est Dieu, et ceux qui aiment, vivent en Dieu et Dieu vit en eux. Mais pour vivre ce véritable amour il faut d'abord se détacher, abandonner l’homme vieux et renaître de l'eau et de l'Esprit comme une nouvelle créature en Dieu.
Cela se fera en vous si vous chasserez de vos cœurs tout sentiment d'amour pour les choses du monde et vous ouvrirez vos cœurs à l'amour des choses célestes. Cela s’obtient seulement par la prière.
Par conséquent, priez, priez, priez jusqu'à ce que vous aviez la force de mettre dans vos cœurs l'amour des choses célestes, des choses de la Mère de Dieu. Ainsi, vous deviendrez une nouvelle personne, une nouvelle créature.
... Marc, vas de l’avant, mon frère, ami et cavalier de l’Immaculée ! Vas, vas, mon zouave, mon soldat de l’amour.
Vas annoncer au monde entier ma vie, montre à tout le monde ma vie lumineuse, afin que chacun puisse me connaître et à travers moi se rendre compte de la beauté de la sainteté. Alors plusieurs jeunes aussi désireront, comme moi, être saints.
... Oh, consolateur de la Mère de Dieu : tous ceux qui l’aimeront avec ta même flamme d'amour, deviendront aussi ses consolateurs, des flammes incessantes d'amour.
J'ai été l'Ange de Muro Lucano et je t’appelle Flamme incessante d'amour de la Mère de Dieu de Jacareí.
Je bénis toi et vous tous avec amour de Materdomini, de Muro Lucano et de Jacareí ».

14 octobre 2017
Message de Notre-Dame,
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, aujourd'hui, je vous invite tous à être vraiment des lumières pour ce monde enveloppé dans l'obscurité.
Le miracle des bougies que j’ai fait dans la maison de mes fils Felipe Pedroso et Silvana da Rocha, ce fut un miracle pour vous enseigner que vous devez être la lumière du monde.
Soyez la lumière du monde en priant chaque jour le Rosaire comme le firent mes enfants humbles et obéissants.
Priez le Rosaire tous les jours et je vous promets que je comblerai votre vie par la lumière et la grâce de Dieu : ainsi vous trouverez le chemin que nous devons suivre pour atteindre le ciel.
Ceux qui prient chaque jour mon Rosaire ne marcheront pas dans les ténèbres, ceux qui me suivent suivent Jésus et ne marcheront jamais dans les ténèbres.
Ceux qui prient mon Rosaire tous les jours, auront toujours la lumière de la grâce de Dieu dans leur âme et l'obscurité de mon ennemi ne pourra jamais envahir leur cœur.
... Soyez lumière dans le monde, annonçant mon amour à tous mes enfants : dites qu’avec moi, l'Immaculée Conception, la femme revêtue du soleil, vous aurez la vie de la grâce, la vie d’un amour abondant comme le fut la pêche de poissons dans la rivière Paraíba.
Alors mes enfants, comblez vos vies des plus abondantes grâces de Dieu et je vous conduirai sur la route de la grâce, de la sainteté et de la paix, ce qui rendra votre vie bénie ici sur la terre et aussi un début du Ciel, et ici, aussi, dans ce lieu béni où mon Fils Jésus a reçu des mains de mon fils bien-aimé et privilégié Marc et de tous mes aimés enfants, un grand hommage d'adoration, d'amour, de gratitude et de reconnaissance de son divin Cœur.
En vérité, je ferai de grandes merveilles et pour le Trône que mon fils Marc a fait pour mon Fils Jésus-Christ, mon Fils donnera de nouvelles grâces et une grande miséricorde au Brésil, la terre de la Sainte Croix, et à tous les pays et les nations et surtout pour ceux pour lesquels mon fils Marc les a demandées au moment de la bénédiction et de la consécration du Trône de mon divin Fils Jésus-Christ.
Oui, grâce à ce trône, millions d'âmes seront sauvées et le Brésil, la Terre de la Sainte Croix, deviendra un jour le cœur de la Terre de Jésus, de Mon Cœur Immaculé, du cœur de Saint-Joseph, Terre d'Amour, de grâce et de sainteté !
... Je vous bénis tous maintenant avec amour de l’Aparecida, de Lourdes et de Jacarei ».

12 octobre 2017
Message de Notre-Dame,
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, aujourd'hui, quand le Ciel et la Terre exultent d'amour et de joie et se réjouissent pour la découverte de ma statue miraculeuse dans la chère rivière Paraíba, je viens aujourd'hui pour vous dire: je suis la Dame Apparue, je suis l'Immaculée Conception, je suis le grand signe que Dieu a placé dans le ciel du Brésil pour montrer à tous mes enfants la bonté du Seigneur, l'amour et la miséricorde du Seigneur. Pour montrer à tous mes enfants le chemin qui les porte au ciel !
Je suis la Dame Apparue, et comme, il y a 300 ans, j’ai choisi trois pauvres pêcheurs qui possédaient très peu, ici aussi, à Jacarei, j’ai choisi un enfant qui possédait peu, afin qu’il montre à tout le monde, comme autrefois le firent les pêcheurs, mon grand amour et ma puissance de Reine et de Dame de l'univers entier.
Je suis la Dame Apparue et je finirai ici ce que j’avais commencé à Aparecida. Mon plan d'amour qui se dirige maintenant vers sa phase finale, apportera à tous mes enfants, au Brésil et au monde le triomphe de mon Cœur Immaculé, par la défaite totale de Satan et la victoire du Seigneur et de mon Fils Jésus.
... Je suis la Dame Apparue et je veux apparaitre encore, cette fois, au cœur de mes enfants ; je dis alors : priez, priez jusqu'à ce que la prière devienne joie et une rencontre vivante avec moi.
Priez pour que votre vie s’ouvre à l’effusion de mon amour, au rayonnement de ma flamme d'amour. Alors je rendrai votre vie, qui est maintenant une rivière inutile et sans fruits de sainteté, une rivière fertile et prospère où tous les poissons de la vertu et des bonnes œuvres travaillent pour la plus grande joie de mon pêcheur Divin, mon Fils Jésus, qui, encore aujourd'hui avec moi, recherche des fruits de sainteté et de salut.
Je suis la Mère Apparue et je veux apparaitre dans vos cœurs et vos familles pour les retransformer en de saintes familles qui produisent beaucoup de saints pour sauver le monde et les âmes, pour transformer le monde dans un grand jardin de beauté, de grâce et d'amour pour la Très Sainte Trinité.
J’apparais aussi à Jacarei comme reine et Messagère de la paix pour terminer ce que j’avais commencé à Aparecida. Je suis venue ici à travers mon fils Marc pour vous faire connaitre mon amour maternel, ma flamme et ma grâce maternelles
... À vous et à tous mes enfants ici présents, à tous ceux qui prient le Rosaire de mon Immaculée Conception chaque semaine, je donne l'Indulgence plénière. Et aussi à ceux qui viennent me consoler chaque année dans ce jour, à ceux qui diffusent ma manifestation d'Aparecida et à ceux qui portent mon image avec amour dans leurs maisons et font mes cénacles avec amour.
À tous ces enfants je donne l'Indulgence plénière pour toutes les peines des péchés et aussi ma bénédiction spéciale, que vous pouvez transmettre, par la vue ou par la main, à tous ceux que vous rencontrez, d’Aparecida, de Fatima et de Jacareí.

11 octobre 2017
Message de Notre Dame
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, dans cette sainte nuit précédant le Jubilé des 300 ans de la découverte de ma statue dans mon bien-aimé fleuve Paraíba, je viens vous dire : je suis l'Immaculée Conception ! Je suis la femme vêtue de soleil ! Je suis le grand signe que Dieu a placé, il y a 300 ans, dans le ciel du Brésil pour être l'Amour, la Consolation et la Lumière pour tous mes enfants.
Je suis le grand signe que Dieu a placé dans le ciel du Brésil pour illuminer la vie de mes enfants, qui à cette époque étaient déjà des victimes de mon ennemi. Ils étaient tellement tentés par mon adversaire qu’ils tombaient en danger de s’éloigner de mon Fils Jésus, de la vérité de la Sainte Foi catholique et de devenir indifférents à Dieu et la sainte religion catholique, comme il vous a dit mon fils Marc.
Soucieuse de la destinée éternelle de mes enfants et de cette nation, je suis venue comme une nouvelle reine Esther, pour être la Mère qui prie, intercède, protège, défend la cause de tous ses enfants par devant le roi du Ciel, en leur obtenant tout ce qu’ils me demandent.
Oui, je suis le grand signe que Dieu a placé dans le ciel du Brésil pour éclairer la Terre de la Sainte Croix et veiller à ce qu’elle continue à être toujours la terre de la Croix de Mon Fils et le précieux joyau de son Sacré-Cœur.
Par conséquent, je me suis révélée à travers ma statue de l’Immaculée Conception, transportée miraculeusement au port d’Itaguaçu afin que, grâce aux trois pêcheurs, je commence la grande œuvre de mon salut du Brésil et du monde.
Depuis lors, j'ai toujours été mère, avocate, protectrice et maîtresse de la foi, qui enseigne à ses enfants à prier avec amour, à croire à l'amour, à vivre avec amour une vraie vie en Dieu et à être tous les vrais fils de Dieu qui aiment leur Père Céleste avec un amour affectueux.
Il y a 100 ans, à Fatima, et ici à travers les miracles d’Aparecida, j'ai déjà obtenu la victoire : « Enfin, mon Cœur Immaculé triomphera ». N'ayez donc pas peur de rien !
Prier le Rosaire tous les jours, car à travers le Rosaire, le signe que Dieu a placé dans le ciel du Brésil triomphera sûrement comme à Lépante, et le Brésil sera mon trône, mon jardin, mon oasis d'amour. Il sera aussi ma grande ville mystique, où il n'y aura que des âmes pleines d'amour, de sainteté et de lumière pour la plus grande gloire et victoire du Seigneur.
... Réjouis-toi donc, Marc, car il y a plus de secrets entre toi et Aparecida que tu ne puisses l'imaginer.
Réjouis-toi, mon quatrième pêcheur, continue à pêcher les petites âmes de mes enfants, les suivant sur mon bateau pour les conduire au port du salut et du bonheur éternel, qui est Dieu.
Je bénis toi et tous mes enfants avec amour d’Aparecida, de Fatima et de Jacarei.

8 octobre, Message de Notre-Dame.
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, aujourd'hui je vous rappelle à l'amour vrai. Ouvrez vos cœurs à l'amour vrai, pour qu'il puisse entrer en vous et vous transformer vraiment en des flammes d'amour pour le Seigneur, pour moi et pour votre prochain.
Pour croitre dans ce véritable amour, vous devez dire non à vous-mêmes chaque jour, en vous souvenant toujours de ce qui a dit mon fils : « Celui qui ne renonce pas à lui-même, et ne prend pas sa croix et ne me suit pas, n'est pas digne de moi. »
Alors, vous devez chaque jour renoncer à votre volonté et prendre la croix : suivez Jésus supportant avec patience et amour les souffrances qu'il permet pour vous et cherchant, en même temps, à vivre en renonçant aux choses du monde et à chercher seulement les choses célestes, pour l'amour à Dieu.
Votre cœur sera alors vraiment plein d'amour éternel, et cet amour allumera de plus en plus votre cœur et à travers vous seront embrasés tous les cœurs du monde.
Maintenant, dans la semaine du jubilé des 300 ans de la découverte de ma Statue dans le Rio Paraíba, je vous invite tous à me rencontrer non plus dans le fleuve, mais dans votre cœur.
Par conséquent, mes petits enfants, priez, priez, priez jusqu'à ce que vous me retrouviez dans vos cœurs.
Priez afin que la prière devienne une joie pour vous, qu’elle devienne une vraie rencontre avec Moi.
Priez jusqu'à ce que je puisse apparaitre dans vos cœurs, revenir dans vos cœurs, régner dans vos cœurs et, finalement, vous conduire tous à Dieu et à la sainteté.
Je veux être de nouveau l'Apparition, non plus dans les eaux de la rivière, mais dans vos cœurs, par la prière et l'expérience de mes Messages. Par conséquent, priez et méditez sur tous mes Messages, jusqu'à ce que je puisse enfin apparaître dans vos cœurs.
... Alors, comme j'ai donné à la fille aveugle la grâce de la vue, je veux donner en ce jubilée la grâce de la vue spirituelle, la vue de l'âme qui vous permettra de voir la grandeur de Dieu, la beauté de Dieu, la sainteté de Dieu, l'amour de Dieu. Ainsi, vous mépriserez les choses du monde et votre volonté, en préférant Dieu et sa sainte volonté.
Priez le Rosaire tous les jours, pour que je puisse vous donner la grâce de cette vision qui vous permettra de découvrir la beauté de Dieu, le charme de Dieu, la passion pour Dieu et, enfin, de donner votre vie à Dieu.
Mon Cœur triomphera et le Brésil et le monde connaîtront une nouvelle ère de sainteté, ère que j'attends et que je suis anxieuse de voir.
... La vraie liberté est d'aimer Dieu et de ne vivre qu'en Dieu.
... Maintenant j’embrasse et je bénis toi, mon fils bien-aimé Marc, mon grand chevalier, ma Flamme d'amour incessante, et toi aussi, mon bien-aimé Carlos Tadeu, qui m’aime tant et qui travaille et combat pour moi, qui hier encore as fait une autre Cénacle et as prié le rosaire devant mon image bénie sur son trône dans la place d'Ibitira ; toi, qui n'as pas mesuré les efforts pour me faire de plus en plus connaitre et aimer, digne père d'un fils qui t’a été donné par Moi, toi, chevalier de mon cœur et mon espoir, mon confort et ma joie. Maman vous bénit et vous embrasse maintenant, et bénit aussi tous ses enfants aimés, de Lourdes, de l’Aparecida et de Jacareí ».

7 octobre, Messages du Sacré-Cœur de Jésus et de la Sainte Vierge.
Le Sacré-Cœur de Jésus : « Mes petits enfants, aujourd'hui Moi, Jésus, je viens avec ma très Sainte Mère Marie pour vous dire à nouveau : aimez l’amour ! Aimez mon Sacré Cœur, qui est amour ! Je suis l’Amour !
Je viens vous dire que vous devez m'aimer comme mon apôtre Jean m'a aimé. Il m'a aimé pendant toute sa vie d’un amour tendre, profond et sincère, et il a aimé ma Mère avec un amour profond, tendre et vrai.
Oui, aimez-moi comme Jean, essayant toujours de tout me donner, de me donner votre oui, votre vie, tout votre amour.
Aimez-moi comme Jean, lui qui était toujours près de Moi, toujours près de ma Très Sainte Mère. Il a été toujours près d'elle, en l’aimant, en étant si affectueux, gentil, dévoué qui a fasciné mon Sacré-Cœur et m'a porté à l’aimer et en faire le disciple que j’ai aimé le plus.
Aimez-moi et aimez ma Mère comme Jean l’a aimée, afin que vous puissiez nous donner tout ce qu'il nous a donné : il nous a donné son corps, le sanctifiant pour nous, il nous a donné son esprit ne pensant qu'à nous, essayant de tout faire pour nous faire plaisir, nous louer et nous servir en tout.
Il nous a donné son cœur nous aimant plus que son père et sa mère, de sorte que quand je l'ai regardé et je lui ai dit : viens et suis-moi, il a quitté son père et sa mère immédiatement, il a laissé son bateau et m'a suivi.
Il nous a aimés de toutes ses forces et là aussi, sur le Calvaire, quand je suis mort cloué à la Croix, il était à côté de ma Très Sainte Mère. Je l'ai donc choisi pour en faire son premier fils spirituel, le premier entre vous, le premier des innombrables enfants que je lui aurai donnés tout le long de l'histoire de l'humanité. Imitez l'amour de Jean pour moi et ma mère, et vous aussi serez aimés par mon Sacré-Cœur et le sien comme nous l’avons fait avec Jean.
Aimez-moi, aimez-moi comme Jean, comme Jean m'a aimé, comme Jean a aimé mon Père. Aimez-moi comme Jean, qui a renoncé aux enfants, à une maison, à la richesse et même à sa santé, Jean qui n'a jamais blasphémé contre moi.
Jean ne s’est jamais révolté contre moi et mon père, il est resté fidèle, il nous a loués et nous a donné la preuve de l'amour vrai, parce que le véritable amour se reconnait dans l'affliction et la souffrance.
Aimez-nous comme Jean, qui nous a témoigné vraiment son amour par les œuvres, car la foi sans les œuvres est morte.
Continuez à prier le Rosaire tous les jours de la Miséricorde, et à venir ici pour que moi et ma mère nous continuons votre conversion. Je suis l'Amour et qui vient à Moi et vit en Moi, vivra dans l'Amour et Moi je vivrai en Lui.
Je vous bénis tous de Paray-Le-Monial, de Dozulé et de Jacareí ».

La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, aujourd'hui je viens de nouveau pour vous dire : je suis la Dame du Rosaire, priez le Rosaire tous les jours. Ceux qui prient le Rosaire tous les jours, ne seront pas condamnés, au contraire, seront aimés par Dieu et le jour de leur mort verront mon visage au moment de leur trépas, et moi-même, avec les anges et les saints du Ciel, porterai cette âme avec moi dans le paradis.
Je suis la Dame du Rosaire, j'ai donné le Rosaire à travers mon fils Dominique afin qu’il convertisse par lui les hérétiques et répandisse cette dévotion salvatrice, cette prière puissante pour le monde entier, pour faire échouer les plans de Satan, sauver les âmes et obtenir le plus grand triomphe de Dieu.
Priez le Rosaire et répandez-le comme il l’a fait mon fils Dominique de Guzman, tout comme mon fils Marc. Alors je reviendrai de nouveau à faire des grâces, des conversions sensationnelles et des miracles sur la terre comme au temps de mon petit fils Saint Dominique.
... Je suis la Dame du Rosaire, et je vous répète la même chose que j’ai dite à mon petit fils Bartolo Longo, apôtre du Rosaire : si tu veux te sauver et sauver les âmes de ton prochain, diffuse le Rosaire.
Propagez mon Rosaire suivant l'exemple de mon fils Marc, qui, en obéissance et amour pour moi, a fait plus de 300 Rosaires médités pour me faire connaitre et aimer.
... Ici, où j'ai donné de grands signes pour confirmer la véracité de mes apparitions, je vous demande encore : changer votre vie, ouvrez vos cœurs à l'amour de Dieu, à mon Fils Jésus, qui viendra bientôt dans la gloire.
Je vous bénis tous avec amour de Lourdes, de l’Aparecida, de Pompéi et de Jacareí ».

Message spécial à Carlos Tadeu.
La Très Sainte Vierge : « Mon cher fils Carlos Tadeu, aujourd'hui c’est le jour où je vais te donner un message spécial. Enregistre dans ton cœur ces paroles :
Je suis la Dame du Rosaire, je suis venue du ciel à Jacarei pour enseigner et demander la prière du Rosaire. Tu es l'Apôtre de mon Rosaire avec mon petit fils, Marc. Vous deux, presque des nouveaux Dominique Guzman et Alain de la Roche, vous devez répandre en tout le monde cette prière toute-puissante à laquelle l'enfer ne peut résister.
Va, mon fils, va et propage partout mon Rosaire, mets mon chapelet dans la main de tous mes enfants, apprends leurs à prier et à m’aimer à travers le Saint Rosaire.
Mets le chapelet dans leurs mains, et Satan n’aura plus aucun pouvoir sur eux, l'Esprit Saint viendra sur eux en versant ses dons et moi aussi je répandrai sur eux les grâces efficaces de ma flamme de l'amour.
... Je veux que tu donne aussi à mes enfants le secret du Rosaire de mon fils, Louis Marie Grignon de Montfort, que mon fils obéissant et amoureux Marc a enregistré pour moi.
... J'ai été très réconfortée quand mon Fils Jésus, qui était dans le désert pour jeûner pendant 40 jours, a été tenté par le diable : je savais combien mon fils souffrait de la faim, du froid et de la chaleur. Mais moi j’étais attristée du fait que, dans l'avenir, beaucoup d'âmes n’auraient pas donné aucune valeur à ce jeûne, à ce sacrifice si sévère de mon fils qui, si ce n’était pas par sa divinité qui a secouru son humanité, serait mort de faiblesse et de fatigue.
Je pleurais de voir que dans l'avenir beaucoup d'âmes ingrates ne donneraient pas de valeur à ce sacrifice, à ce jeûne de mon Fils, et que beaucoup continueraient dans la voie de la perdition, méprisant son amour, ses paroles, ses sacrifices et sa mort.
Mais il m'a réconforté la vision que le Seigneur m'a donné de ta future obéissance et de ta loyauté. Par conséquent, mon fils, persévère, persévère sur la voie de la prière, de la sainteté et de l'amour à laquelle je t’ai appelé. Pries les prières qui t’ont été données jusqu’à ce jour, demande toujours plus ma flamme d'amour, afin que tu puisses aimer le Seigneur et moi comme personne n'a jamais aimé.
Aime sans cesse les âmes que je t’envoie pour que tu les attires et me les apportes. Aime en particulier l'âme la plus précieuse de la Terre que je t’ai confiée, mon petit fils Marc. Guide-le sur le chemin de la sainteté, aime-le en lui donnant l'amour, l'affection, le conseil, l'aide et la protection dont il a besoin, afin qu’il puisse, tellement fortifié dans le corps et dans l'âme, continuer à me servir en portant tous les jours la croix de sa vie jusqu’au Calvaire : jusqu'à sa mort.
... Maintenant je bénis avec amour toi, mon fils bien-aimé, et tous mes enfants ici présents ».

1er octobre, Message de Notre-Dame,
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, aujourd'hui je vous invite tous à prier le Saint Rosaire. La grande victoire de Satan dans le monde, et en particulier au Brésil, est arrivée pour le fait que la prière de mon Rosaire n'est plus pratiquée dans les familles.
Lorsque vous avez supprimé la prière du Rosaire et mis à sa place les programmes et les amusements de la télévision, Satan a triomphé car, dans les familles, a fait mourir la lecture spirituelle, la méditation et la prière, qui sont les germes de la sainteté. C'est pourquoi les vocations religieuses et les saints sont tellement diminués ! Si les familles priaient et méditaient comme la famille de ma petite fille, Sainte Thérèse, combien de vocations il y aurait ! Combien de nouveaux saints il y aurait !
Comme le diable a fait cesser, petit à petit, la prière du Saint Rosaire dans les familles, ont grandi en elles les péchés, les vices, les querelles, la disharmonie, et toute la société a été soumise à la corruption.
Revenez à la prière de mon Rosaire dans les familles et le temps de la grande sainteté et de l'amour pour Dieu, qui avait formé les Saints du passé, reviendra dans les familles et dans les nations. Il y aura ainsi beaucoup de vocations religieuses, et de nouveaux Saints. Il y aura encore des âmes enflammées de l'amour de Dieu qui seront de nouvelles flammes d'amour.
Priez tous les jours le Saint Rosaire, afin que vos familles soient encore sources de nouveaux saints dans le monde.
Hâtez votre conversion, car mon fils Jésus est à la porte. À l'heure actuelle, je n'ai plus beaucoup de messages à vous donner : pour cela, mes enfants, vivez ceux que je vous ai déjà donnés et convertissez vous sans délai, parce que mon Fils est plus proche que jamais.
Regardez les signes qu'il donne à l'humanité et vous comprendrez.
Priez le Rosaire qui est le seul qui puisse sauver le Brésil. Moins de paroles et plus de prière du Rosaire !
Je désire que vous ouvriez vos cœurs, comme jamais, à l’Amour, ce mois-ci qui est tout à moi, et surtout quand vous célébrerez le 300ème anniversaire de la découverte de ma statue dans cette vallée élue du Paraíba, vallée que j’ai choisie entre toutes les vallées du monde pour être la vallée de la bénédiction, la vallée de la grâce, la vallée de Mon Amour, la vallée du salut.
Ici, je réalise l’œuvre de la Grande Vallée, l'œuvre du salut de mon Cœur Immaculé au Brésil, commencée avec trois humbles pêcheurs et qui se terminera par ce fils pauvre et humble que j’ai choisi dès l'âge de treize ans et que, pendant ces 26 ans, j'ai conduit sur le chemin de la prière et de l'amour pour vous guider.
Maintenant, mes enfants, je porterai mon grand travail jusqu'à la fin et à sa brillante conclusion par la réalisation de tous mes plans maternels et le triomphe de mon Cœur Immaculé.
Ouvrez encore davantage vos cœurs à ma flamme d'amour, avec plus de prières, plus d'amour pour Dieu et pour moi, afin que mon cœur puisse agir, à travers vous, pour le salut de toutes les âmes.
Si vous vivez dans l'Amour, si vous vous laissez entraîner et transformer par l'amour de Dieu et par ma flamme d'amour, alors tout ce qui vient de la terre, tout ce qui est mondain, disparaîtra de vos cœurs. À leur place, vous éprouverez l’amour pour Dieu, pour les choses célestes, pour la Parole de Dieu et, en même temps, un amour insatiable pour les âmes, qui vous portera tous à vous offrir davantage à Dieu et au salut de votre prochain.
Seulement par cet amour, vos œuvres auront de la valeur aux yeux de Dieu, car ce qui compte devant le Seigneur c’est l'amour. Et même la plus profonde connaissance de Dieu et des vérités éternelles, sans l’amour, devient inutile.
Par conséquent, cherchez à mieux connaître Dieu et Moi, votre Mère, par l'étude de la Parole du Seigneur, de ma vie et des vérités éternelles. Et en même temps, dilatez vos cœurs à un plus grand amour de Dieu, de Moi et des âmes ... amour qui ne vient que par la prière, la méditation et l'ouverture de vos cœurs.
Ouvrez vos cœurs en renonçant à votre volonté, et Dieu vous approchera avec son amour et répandra sur vous son amour. Vivez d’amour, soyez Amour !
Je vous bénis tous avec amour de Fatima, de l’Aparecida et de Jacareí.

Home Page | Histoire Jacarei | Jacarei et Medjugorje | Messages Jacarei | Avertissement et signes s'approchent | Prions comme a Jacareì | Prions en directe | Films Photos et link | Messagges Enoc-Colombia | Contact

© site copyright enregistré