Est possible télécharger le trimestre, cliquez ici ----->pdf

MESSAGES 2019 4° trimestre

17 novembre, Message de Notre Dame.
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, ... Levez les yeux sur mon visage d'amour et je vous donnerai toute la consolation, toute la paix, tout l'amour et toute l'affection dont vos âmes ont faim et soif.
... Élevez vos cœurs à mon visage d'amour, donnez-moi votre 'oui', renoncez à votre volonté et à tout ce que le monde vous offre, donnez-vous à moi, acceptez mon plan d'amour, obéissez à mes messages et je ferai de vous des reflets parfaits et des images de mon Cœur Immaculé.
... Efforcez-vous, obéissez à mes messages, offrez-moi vos souffrances, travaillez et fatiguez pour moi, combattez pour moi, et vous deviendrez ainsi dignes de mes grâces et des grâces de Jésus.
... Priez mon Rosaire tous les jours, car je vous promets que celui qui priera mon Rosaire avec amour ne sera pas condamné aux feux de l'enfer, il sera libéré du Purgatoire le jour même de sa mort et les âmes de 8 de ses parents qui sont au purgatoire seront libérées.
... Ceux qui prieront le Rosaire médité de la Miséricorde, enregistré par mon petit-fils Marc, au moment de leur mort obtiendront la grâce de la miséricorde et du pardon pour toutes leurs familles.
Je vous bénis tous avec amour maintenant de Fatima, de Pontmain, de Loreto et de Jacarei.
La Très Sainte Vierge : message à son fils bien-aimé, Carlos Tadeu : omissis. 

15 novembre, Message de Notre-Dame.
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, vous commémorez ici aujourd’hui la fête de ma Sainte Face, donnée lors de mes apparitions à Jacareí le 15 novembre 1994.
Ma Face est le grand signe que Dieu vous a donné de sa miséricorde, de sa bonté et de son amour, car dans ma Face pleine d'amour et de tendresse je transmets à tous mes enfants l’affection, la bonté et même la miséricorde du Seigneur.
Ma Face est le grand signe de Dieu qui est apparu dans le ciel du Brésil et du monde en 1994, dans mes apparitions à Jacareí, pour être pour mes enfants : lumière, force, réconfort, espoir et affection en ces temps de grande tribulation qui frappe maintenant la Terre et tous mes enfants.
Ma Face est le grand signe de Dieu donné à vous tous, mes enfants, pour être réconfort, lumière, refuge, amour et paix en ces moment de tant d’épreuves et de souffrances.
Ma Face est le grand signe de Dieu, donné pour vous aider dans la prière, le sacrifice, la pénitence, vous pousser au "oui" de tous les jours que vous devez donner au Seigneur et à moi. Elle sera toujours pour vous la force dans les épreuves, la lumière dans les décisions, la paix dans les troubles, l’amour au milieu de tant de haine qui règne maintenant parmi les êtres humains.
Ma Face est le grand signe de Dieu qui vous a été donné, mes enfants, afin que vous puissiez reconnaître le chemin sûr que vous devez suivre et que je vous ai montré dans mes Messages : le chemin de la sainteté, du mépris pour vous-même et pour le monde, de l’amour pour Dieu. Ce sera la voie de la vraie vie en Dieu dans la prière, la grâce et l’amitié, en sa présence quotidienne. Alors vous vous n’égarerez pas dans les faux chemins que Satan vous propose à travers le monde : les plaisirs, le pouvoir, l'argent et tous ces vices trompeurs qui vous mèneront en enfer.
Ma Face est le grand signe de mon amour, non seulement pour tous mes enfants, mais surtout pour le Brésil et mon petit-fils Marc, auquel j’ai donné, comme jadis à mon petit-fils San Juan Diego (Guadalupe - Mexique), l’image de mon vrai visage qui portera à tous mes enfants, et surtout à mon petit-fils Marc, amour, miséricorde, grâce, consolation, paix, force et la lumière.
… Par conséquent, mon fils Marc, ne crains rien : un jour, mes enfants comprendront la grandeur de la grâce que je t'ai accordée, la grandeur de mon amour pour toi et la grandeur de la mission que je t'ai confiée.
Pour beaucoup de gens il sera trop tard, c'est vrai ! Mais bien d’autres comprendront cette vérité dans le signe, dans le miracle, dans la grande lumière que je vais apporter au monde : dans l'avertissement, beaucoup verront cette vérité et plusieurs y trouveront une possibilité de salut, tandis que d'autres verront ce qu'ils ont carrément méprisé et refusé. D'autres encore verront avec terreur combien ils t’ont fait souffrir, ils s’arracheront les cheveux et se précipiteront dans les abîmes pour fuir la vérité, la justice qui les punira d'avoir combattu une âme qui m’a toujours donné son "oui", qui a toujours donné son amour à moi et à mon fils Jésus, qui s’est toujours dédiée au salut des âmes.
Mais ce sera trop tard, trop tard pour eux !
Puissent mes enfants prier pour comprendre la vérité avant qu'il ne soit trop tard et choisir, une fois pour toutes, le Ciel et la sainteté.
... Augmentez la puissance de la prière en donnant à tous mes enfants mes Rosaires, mes Apparitions et les films de mes Apparitions.
Je vous bénis tous avec amour maintenant de Beauraing, de Pontmain et de Jacarei ».
La Très Sainte Vierge : « ... Toutes les maisons qui ont intronisé en elles mes Faces sacrées données dans ce lieu saint, et que j'aime, ne seront pas frappées par les malédictions, ni victimes des actions des mauvais esprits : au moment du châtiment, elles seront protégées et gardées par moi.
Et sur ces maisons, je promets de répandre une profusion de mes grâces célestes ».

13 novembre, Message de Notre Dame.
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, aujourd'hui, je vous appelle tous à la prière.
Priez jusqu'à ce que la prière devienne votre joie et votre vie.
Priez, car c'est seulement par la prière que vous pourrez changer tout le mal qui se produit dans le monde avec la victoire de Dieu et de vous-même.
Priez mon Rosaire tous les jours, car quiconque priera mon Rosaire ne se perdra jamais. L'enfer n'a jamais connu un véritable dévot de mon Rosaire.
Priez pour la conversion des pécheurs et alors tout le mal dans le monde se transformera en victoire pour le Seigneur. Ouvrez vos cœurs au Seigneur et convertissez-vous, accélérez la conversion parce que mon Fils est à la porte.
Oui, et tous ceux qui seront loin du Seigneur le jour de son retour ressentiront un grand remords intérieur, ils s’arracheront les cheveux de la tête, ils voudront le salut, mais il sera trop tard.
Je viens avant mon Fils pour préparer le terrain à sa venue, acceptez alors mes messages et vivez-les avec amour pour le bien de vous-même.
Seulement en obéissant à mes messages, le monde peut être sauvé. Les familles ont refusé Dieu, et donc Satan est entré en elles et tous les vices y règnent maintenant. Commencez par remettre la prière du Rosaire à la première place et je promets de bénir vos familles par la paix.
Priez mes enfants parce que les trois jours d'obscurité sont très proches : dans ces trois jours, tous ceux qui sont loin du Seigneur, tous ceux qui n'obéissent pas à mes messages périront.
... Mes enfants, multipliez vite les cénacles de prière partout. Allez, appelez mes enfants, les plus éloignés de moi, afin qu'ils puissent se mettre à l'abri de mon Cœur Immaculé, car la nuit tombera bientôt et ceux qui seront hors de leur maison, de l'abri de mon Cœur, seront enveloppés et avalés par les ténèbres éternelles et ils seront perdus pour toujours.
... Je vous bénis tous maintenant de Pontmain, de Montichiari et de Jacarei ». 

10 novembre, Messages de Notre-Dame des Grâces et de Sainte Catherine Labouré.
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, je suis la Vierge de la Médaille Miraculeuse !
Je viens du ciel pour vous dire : quiconque porte ma médaille miraculeuse que j'ai révélée à ma fille, Catherine Labouré, ne se perdra pas, de même que celui qui portera ma Médaille de la Paix avec amour, dévotion et confiance en moi pendant sa vie. Il ne connaîtra pas les flammes éternelles et recevra de moi toutes les grâces dont il a besoin pour son salut.
Je suis la Vierge de la Médaille Miraculeuse ! Je suis la Femme habillée de Soleil ! Je suis le grand signe qui est apparu dans le ciel de l’humanité en 1830 et, par l’intermédiaire de ma fille Catherine Labouré, j’ai donné par ma Médaille à tous mes enfants le signe certain et sur de ma victoire définitive sur le mal.
Oui ! Des temps sombres, des temps difficiles viendront où mon ennemi sortira de l'abîme avec toute sa fureur pour détruire la terre, mes enfants et persécuter ceux qui portent le signe de mon Fils, le signe de la foi.
C’est pour cela que je suis venue, terrible comme une armée pour la bataille, pour donner, par ma petite fille Catherine Labouré, à tous mes enfants le signe certain de ma grande victoire : ma Médaille miraculeuse, qui porte à tous mes fils mon amour, ma grâce maternelle et ma paix.
... Je veux de tous mes enfants la même docilité, la même confiance et le même amour que possédait ma fille Catherine Labouré afin que, tout en vous guidant sur le chemin de la sainteté, vous puissiez aussi nous guider dans ce chemin difficile et ardu qui est le seul qui conduit à la vie éternelle et au bonheur.
Laissez-vous guider dans mes bras. Soyez le Globe, docile et obéissant, que j’avais dans mes mains et qui était non seulement porté, mais aussi guidé par Moi. Si vous aurez cette docilité et cette confiance, mes enfants, je vous comblerai des rayons de mes grâces maternelles.
Priez le Rosaire tous les jours ! Si vous priez mon Rosaire, je comblerai sûrement votre vie de tant de grâces, que vous, mes enfants deviendrez les plus grands saints que le monde ait jamais vus.
Oui ! Mes doigts sont empressés de vous envoyer les rayons de mes grâces. Demandez-moi ces grâces et je vous les donnerai à tous.
Le vase par lequel vous allez recevoir mes grâces est le vase de la confiance : plus il est gros, plus vous en récolterez les grâces
Venez donc à moi avec confiance, mes enfants, et vous ne reviendrez pas les mains vides.
Obéissez à mes messages, faites les cénacles de prière que j'ai demandés partout afin que mon Cœur Immaculé puisse triompher et transformer le désert sans amour et plein de haine de ce monde en mon jardin de grâce et de paix.
... Les grands signes donnés en novembre 1994 vous montrent que vous êtes devant les plus grandes Apparitions de toute l'histoire de l'humanité. Ils montrent aussi qu'il y a parmi vous un de mes fils qui était déjà très digne de ces grands signes miraculeux et qu'au fil des années il a augmenté ses mérites avec de nombreuses prières, des sacrifices, de la patience dans la souffrance, des œuvres, des Rosaires, des heures de prière et des Films réalisés pour Moi.
... Je vous bénis tous avec amour avec ma fille Catherine Labouré de Paris, de Pellevoisin et de Jacareí ».
Sainte Catherine Labouré : « Mes frères bien-aimés, moi, Catherine Labouré, je me réjouis de revenir chez-vous aujourd'hui avec notre Très Sainte Reine.
Soyez dociles envers notre Très Sainte Mère, donnez-lui votre cœur avec docilité afin que, obéissant fidèlement et promptement à tous ses ordres, vous puissiez marcher toujours plus fermement sur le chemin du véritable amour, de la grâce et de la sainteté.
... Venez ! Venez au pied de cet autel, où, avec tout le Ciel, Elle vous attendez pour vous consoler et vous donner toutes les grâces dont vous avez besoin.
... Priez le Rosaire ! Le Rosaire m'a portée au paradis. Dans ma vie sur terre, outre la charité, je n'ai pas fait de grandes tâches dans le monde, ni de prédication, ni de miracles visibles. J’ai prié mon Rosaire avec amour et j'ai rempli mes devoirs de religieuse consacrée avec amour. Cela m’a suffi pour aller au Ciel.
Le Rosaire, l’obéissance à ma règle et à mes devoirs religieux ont suffi pour me faire gagner la couronne de la vie éternelle.
... Alors : priez-le ! Le Rosaire est le moyen le plus sûr de salut. Utilisez la Médaille Miraculeuse que la Mère de Dieu m'a donnée, car grâce à elle, je ferai de grandes grâces et des œuvres d'amour en vous.
... Je vous bénis maintenant de Paris, de Fain-les-Moutiers et de Jacareí ».

7 novembre, Messages du Sacré-Cœur de Jésus et de Notre Dame.
Le Sacré-Cœur de Jésus : « Chers enfants, aujourd'hui mon Sacré-Cœur vous bénit de nouveau avec ma Très Sainte Mère et je vous dis : préparez-vous, car le Fils de Dieu est très proche, mon retour est très proche de vous.
Levez les yeux au Ciel pour pouvoir reconnaître les signes des temps qui vous ont été donnés.
Les grands signes que ma Mère et moi avons donnés ici, exactement ce même jour, en 1994, lorsque mon petit-fils Marc, fils de ma très sainte Mère, n’avait que 17 ans, étaient les grands signes que j’avais annoncés dans mon Evangile et qui se seraient réalisés avant mon retour, avant ma venue.
Ces signes étaient aussi les grands signes que mon prophète Joël avait annoncés : ils apparaîtront au ciel lorsque le grand et terrible jour du Seigneur sera proche.
Ces signes vous ont été donnés pour indiquer que vous êtes à la fin des temps et que mon retour est imminent.
Levez les yeux au Ciel, parce que la fin des temps va venir bientôt, et quiconque s’attachera à ce monde périra soudainement avec lui. Détachez-vous de tout ce qui est de la terre ; ayez un cœur pauvre de désirs mondains, afin que je puisse vous remplir des trésors de mon Sacré-Cœur.
Ne vous attachez à rien de la terre, car bientôt tout en ce monde cessera d’exister et Moi seul restera. Et ceux qui ne sont pas avec Moi et ma Mère n'entreront pas dans le Nouveau Ciel et la Nouvelle Terre que je prépare pour ceux que j'ai choisis.
Levez les yeux au Ciel et détachez enfin vos yeux de la terre. Laissez derrière vous ce monde et ses habitants complètement perdus et tournez-vous uniquement vers les choses d’en haut qui vous attendent et qui sont immensément plus grandes que les choses terrestres.
Luttez ! Sauvez les âmes ! Travaillez pour arracher vos frères à la boue, au péché et à la méchanceté de ce monde. Enseignez à tous qu’ils doivent eux aussi se tourner vers le Ciel, ne chercher que le Ciel et quitter ce monde, dont bientôt il ne restera plus qu'un souvenir vague et malheureux dans le cœur de mes choisis.
Oui, sous peu ce monde sera secoué par la Justice de mon Père et comme une feuille de papier jetée au feu se consomme et se réduit en cendres en quelques secondes, la même chose adviendra avec ce monde.
Entrez par la porte de la miséricorde tant qu'elle est encore ouverte.
Je vous aime mes enfants et je ne veux la condamnation de personne ni d’aucun d'entre vous, alors je dis :
Venez ! Je ne peux plus supporter la nostalgie de vous, mes enfants. Venez ! Et je ne dirai aucun mot de reproche ou de condamnation à personne, si aujourd'hui vous me donnez votre oui.
Viens toi aussi, le plus grand de tous les pécheurs, viens à moi, viens à ma Mère, ouvre-moi ton cœur, donne-moi ton cœur, donne-moi ton 'oui', consacre-toi à moi et à ma mère. Méprise le monde, ne sois plus mon ennemi, ne sois plus un pécheur, ne combat plus contre moi, donne-toi à moi, offre-toi à moi et à ma Mère, et je le jure et je le promets, je ne prononcerai pas un mot de reproche ou de condamnation envers toi.
Enlevez le monde de votre intérieur par la prière, la méditation, le sacrifice, la pénitence, le mépris pour vous-même, pour votre volonté et les choses de la terre, afin que je puisse véritablement mettre en vous le Ciel et mon Sacré Cœur.
... Viens à moi tel que tu es et je te guérirai, je t'embellirai, je te parfumerai, je te remplirai de mes trésors, je mettrai une bague à ton doigt, je te donnerai des sandales et de nouveaux vêtements, et je ferai pour toi un banquet vraiment splendide, alors nous mangerons et nous serons un seul dans l’amour.
... J'ai tellement aimé ma Mère que je me suis incarné dans son sein immaculé et je suis devenu son fils. Elle m'aimait tellement qu'elle est devenue enceinte de moi, m'a engendré, m'a donné un corps humain et est devenue ma vraie Mère, génératrice de Dieu, et c'est donc par Elle que je veux que les hommes viennent à moi. Le monde n’était pas digne de me recevoir pour lui-même, mais seulement à travers ma Mère.
... Je vous bénis tous avec amour de Paray-le-Monial, de Pellevoisin et de Jacarei ».
La Très Sainte Vierge : « Je suis la Reine et la messagère de la paix ! Ce même jour, aujourd'hui 7 novembre, il y a 25 ans en 1994, j'ai donné, avec mon fils Jésus, les grands signes que j'avais promis à mon fils Marc deux mois auparavant.
J'étais à côté de mon fils Jésus lorsque les pharisiens et les prêtres lui ont demandé de donner un signe dans le ciel pour croire. J’ai vu mon Fils refuser leur requête ; ses disciples ont également demandé des signes, mais mon Fils n'a donné aucun signe dans le ciel.
Ce que mon fils leur a refusé, il l'a accordé avec amour à mon petit-fils Marc. Il avait déjà bien mérité de recevoir ces signes, il en était déjà très digne et c'est pourquoi mon fils Jésus et moi-même lui avons accordé ces signes puissants, non seulement pour montrer la vérité de nos apparitions ici pour toujours, mais aussi pour dévoiler le grand amour que nous avions pour lui.
Par conséquent, tout le mal qui lui sera fait sera fait à nous aussi, et tout le bien qui lui sera fait sera fait à nous aussi, et chacun sera jugé pour ce qu'il a fait.
Les signes puissants que nous avons donnés étaient les signes dont le prophète Joël avait prophétisé la réalisation avant l’arrivée du grand et terrible jour du Seigneur.
Le grand et redoutable jour du Seigneur approche. Par conséquent, convertissez-vous, mes enfants ! Abandonnez le monde ! Méprisez votre volonté pour faire la volonté du Seigneur.
Le grand jour du Seigneur approche. Brisez et détruisez définitivement les liens avec les choses matérielles et mondaines et vivez une vie tournée vers le ciel, orientée vers la sainteté pour laquelle vous avez été créés.
... Ne soyez pas comme les pharisiens et les prêtres qui, tout en voyant mon Fils ressusciter Lazare, Le rejetèrent, endurcirent leur cœur, Le condamnèrent à mort et Le firent mourir sur la croix.
Ouvrez vos cœurs à l'amour, à la vérité et laissez que cet amour et cette vérité entrent et règnent dans vos cœurs.
... Je vous bénis tous avec amour maintenant, de Fatima, de Pontmain et de Jacareí ».
La Très Sainte Vierge : Message au "Cher fils Charles Tadeu” : omissis. 
(n.d.t. Pour les "Signes", voir www.gloria.tv: + Jacarei Apparitions, Signes du ciel: et + Signes du ciel, Apparitions Jacarei, 2016)

3 novembre, Message de Notre-Dame.
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, je vous invite aujourd'hui à contempler le Ciel, qui est l'amour éternel !
Le Ciel est non seulement la demeure du Seigneur, mais aussi l'état de l'amour éternel dans lequel vos âmes vivront pour toute l'éternité.
Par conséquent, déjà ici sur Terre, vous devez commencer à vivre l'amour, car seuls ceux qui aiment, ceux qui ont le véritable amour, pourront vivre et habiter le Ciel.
Le ciel est la maison des amoureux du Seigneur, de ceux qui ont vraiment un cœur plein d'amour. Et personne qui n'ait pas d'amour ne pourra entrer au Ciel.
Apprenez des saints à être amour pour les autres, amour pour Dieu, amour pour mon Fils Jésus et amour pour moi, car ce n'est qu'ainsi que votre vie aura une valeur et un sens : vous aurez donc des mérites qui vous rendront dignes de vivre au Ciel.
... Méditez de plus en plus sur la vie des saints et essayez d'imiter leurs exemples dans votre vie.
... Je vous bénis tous avec amour, maintenant, de Pellevoisin, de Fatima et de Jacarei ».

27 octobre, Messages de la Sainte Vierge et de saint Jude Thaddée.
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, aujourd'hui, je vous invite tous à conduire une vie d'amour pour Dieu. Seul Dieu peut satisfaire vos cœurs. Les choses terrestres et matérielles ne peuvent pas satisfaire vos cœurs, car Dieu vous a créés pour n'aimer que Lui.
... Alors, vous sentirez vraiment ce qu'est le véritable amour pour Dieu, vous vivrez une véritable amitié avec Lui et, de cette amitié, vous passerez rapidement à l'amour filial. Vous aimerez Dieu parce qu'il est le Père, il est votre Créateur et, de plus, parce que c'est votre Sauveur et votre Sanctificateur, votre Lumière, la Source de votre vie. Vous aimerez donc Dieu avec joie, vous le servirez avec bonheur et votre cœur obtiendra enfin la paix véritable.
... Par conséquent, mes enfants, vous commencerez à expérimenter le paradis ici sur terre et vous percevrez un peu de ce que les saints ressentent au Ciel : le bonheur de l'union parfaite, totale et éternelle avec Dieu.
... Priez toujours plus mes enfants, car seule une grande puissance de prières peut arrêter les plans des méchants. Vos Rosaires détruisent les desseins des adeptes de mon ennemi, ils brisent les plans de mes ennemis.
Priez donc, priez, priez et priez ! En priant le Rosaire et les chapelets que je vous ai enseignés ici, Satan n'aura jamais le dernier mot et, à la fin, je triompherai et la grâce de mon Amour Maternel prévaudra !
... Je te bénis et je bénis tous mes enfants, de Pellevoisin, de Caravaggio et de Jacarei ».
Sait Jude Thaddée : « Chers frères, Judas Thaddée, serviteur du Seigneur et de notre Très Sainte Reine, je viens aujourd'hui pour vous bénir et je vous dis :
Aimez le Cœur de Jésus comme je l'ai aimé : de toute votre force, de toute votre âme.
J'ai aimé Jésus avec toute la force dont j'étais capable, et même si j'étais encore très faible et que je souffrais de beaucoup de déficiences et de défauts quand je suivais le Seigneur au temps de sa vie publique, mon cœur avait toujours le désir d'aimer Jésus et ce désir était bien plus grand que toutes mes faiblesses et tous mes défauts.
C'est ce que vous devez aussi avoir pour Jésus : un grand amour. Si vous aviez un grand amour pour lui, vos fautes et vos faiblesses seraient embrasées et brûlées rapidement dans la fournaise ardente de son Cœur.
Ce que Jésus veut, c'est l'amour !
Il veut avoir de vrais amis qui l'aiment au-dessus de tout, des amis loyaux et fidèles qui non seulement l'accompagnent au dîner, mais qui l'accompagnent aussi sur la croix, des vrais amis qui l’accompagnent dans sa pauvreté de Bethléem, dans son humble vie d’humiliation et de travail à Nazareth.
... Quand j'ai compris cela, mon cœur s'est ouvert à une disposition illimitée d'aimer Jésus et c'est cette capacité illimitée d'aimer que je veux donner à tous mes chers frères.
Priez donc beaucoup afin que votre cœur puisse aussi s'ouvrir à cette grande capacité d'aimer.
Je veux vous aider à rejoindre cet amour total et infini pour Jésus... Priez pour la conversion des pécheurs afin de l’accélérer, car bientôt arriveront les grandes punitions dont la Mère de Dieu vous a avertis depuis des siècles et qui viendront si vous ne vous convertissez pas. Si vous vous convertissez, toutes les punitions peuvent être annulées, mais si le monde ne se convertira pas, la punition sera terrible.
Je tremble pour ce qui arrivera dans le monde entier.
... Je vous bénis tous avec amour maintenant de Jérusalem, de Nazareth et de Jacarei ».

20 octobre, Messages de la Sainte Vierge et de Saint Gérard Maiella
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, je vous rappelle aujourd'hui le véritable amour pour moi.
Venez à moi et n'attendez pas d'être parfaits pour vous rapprocher de mon Cœur. Venez comme vous êtes et comme vous vous trouvez, car dans mon Cœur j'accueillerai tout le monde.
Que personne de vous pense : ‘Je ne suis pas digne d'aller chez ma Mère céleste’, car, même si vous êtes indignes, vous êtes tous mes enfants.
... Venez à moi et je vais guérir vos cœurs et vos âmes de toutes leurs blessures.
Je passerai sur vous ma Main immaculée pour nettoyer toutes les taches de vos âmes.
... Je suis la Consolatrice des affligés ! Je suis le Refuge des pécheurs ! Je suis le Siège de la sagesse !
... Tous ceux qui prieront chaque jour mon Rosaire seront avertis par moi, 30 jours avant leur mort, que le moment de leur départ est venu. Et une semaine avant, je donnerai à ces fils toutes les grâces de mon Cœur Immaculé et tous leurs péchés seront pardonnés.
... Convertissez-vous et faites des groupes de prière partout, appelez tous mes enfants, amenez-les ici en chantant et priant en procession. Annoncez mon message d’Akita à chaque Rosaire et cénacle que vous prierez en famille.
.. Je vous bénis tous avec amour maintenant de Pontmain, de Pellevoisin et de Jacarei ».
Saint Gérard : « Mes chers frères, je viens aujourd'hui pour vous bénir avec tout mon amour. Priez le Rosaire !
Mes pénitences, ma charité, mes bonnes œuvres m'ont aidé à atteindre le Ciel, c'est vrai. Mais le Saint Rosaire ce fut l’escalier lumineux pour le rejoindre.
... Vous ne devez désirer que l'amour de Jésus et de Marie, car c'est le seul qui soit immuable et vrai.
... Je vous bénis tous avec amour de Muro Lucano, de Caposele et de Jacarei ».

13 octobre, Message de Notre-Dame
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, je suis aujourd'hui la Femme vêtue de soleil de ma dernière apparition à Fatima et confirmée par le grand Miracle du Soleil ; je viens de nouveau pour vous dire :
Je suis la Femme vêtue de soleil qui est apparue puissante, terrible, comme une armée en ordre de bataille, pour lutter contre toutes les forces du mal et conduire au Ciel et au salut tous mes enfants, par la prière et la sainteté.
Voilà pourquoi je suis apparue à mes 3 choisis petits bergers.
... Suivez la Femme vêtue de soleil sur la voie de la prière et en particulier du Saint Rosaire.
... Suivez la Femme vêtue de soleil sur la voie de la pénitence : c’est ce que j'ai tant demandé à mes petits bergers pour expier les péchés du monde entier, et les vôtres, par le jeûne, l'abstinence, les sacrifices, en acceptant aussi les humiliations et le travail quotidien. Offrez-les au Père pour le salut de tant d'âmes qui, sans l'aide de votre charité, de votre pénitence et de votre prière, ne pourraient jamais être touchées par l'amour du Seigneur, le rencontrer et être sauvées.
Enfin, suivez la Femme vêtue de soleil sur la voie de l'amour pour Dieu, aimant le Seigneur comme je l'ai aimé sans limites, aimant le Seigneur de toute la force de votre cœur et faisant tout pour lui plaire.
... Je vous accueille maintenant avec amour et avec tous mes enfants, de Fatima, de Lourdes et de Jacarei. 

12 octobre, Message de Notre-Dame
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, je suis la Reine et la Mère du Brésil ! Je suis la Reine du Brésil par ce que, il y a donc 300 ans, j'ai fait surgir la statue de mon Immaculée Conception des eaux de la rivière Paraíba pour habiter chez mes fils brésiliens et leur apporter la lumière, la paix, l’amour, la consolation, la grâce, le refuge.
Je suis la Mère et la Reine du Brésil et c’est pourquoi, grâce à la petite statue que j’ai fait surgir des eaux de la rivière Paraíba, que j’ai tant aimée, je suis venue pour montrer à tous mes enfants ma bonté, mon amour maternel, ma miséricorde et leur apporter la paix, le soulagement et ma protection.
... Je suis la Reine et la Mère du Brésil, et donc, 300 ans après ma manifestation en tant qu'Aparecida, je suis revenue ici dans la même vallée du Paraíba, pour finir ce que j'avais commencé et libérer tous mes enfants de l'esclavage de Satan, du monde et du mal. Je les comblerai des grâces de mon Cœur Immaculé, les enflammant de ma Flamme d'Amour, les cultivant comme les roses les plus parfumées et les plus belles du Jardin de Mon Cœur Immaculé.
Et ainsi je formerai pour le Seigneur un magnifique jardin de sainteté avec les plus belles roses mystiques de sainteté et d'amour pour Dieu et mon Fils Jésus.
... Tous mes enfants qui sont ici aujourd'hui, je bénis avec amour d'Aparecida, de Fatima et de Jacarei ».

7 octobre, Messages du Sacré-Cœur de Jésus et de Notre-Dame
Le Sacré-Cœur de Jésus : « Ma création, mes âmes choisies, je viens aujourd'hui avec ma Très Sainte Mère pour vous dire : aimez le Rosaire de ma mère, car je ne condamnerai jamais celui qui aime le Rosaire de ma Mère et prie avec son cœur.
Et toi aussi, le plus grand des pécheurs, si tu pries le rosaire de ma Mère, je te promets de ne prononcer jamais un mot de condamnation ou de censure sur toi. Si tu pries le chapelet de ma Mère avec amour, je te pardonnerai, j'annulerai tes péchés, j'effacerai toutes les punitions contre toi. Je répandrai ma miséricorde divine sur toi, je te ferai goûter les délices de mon Sacré-Cœur et du cœur de ma Mère et je te comblerai des trésors de mon Cœur Divin.
... Je te bénis avec amour et avec tous mes enfants que j'aime tant de Dozulé, de Ploc et de Jacarei ».
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, je viens aujourd'hui avec mon Fils Jésus pour dire à tous : avec le Saint Rosaire, mon Cœur triomphera !
Comme dans la bataille de Lépante, j'ai donné la victoire aux fidèles de mon Rosaire, à mes vrais enfants, je donnerai également la victoire à mes vrais enfants et aux fidèles de mon Rosaire en cette période du dernier et grand Lépante qui se vient et qui se passe dans le monde, dans l’humanité.
Oui, aujourd'hui, vous vous souvenez de ma victoire dans la bataille de Lépante, et vous vivez une nouvelle dernière Lépante : la guerre entre moi et mon adversaire, entre la vraie foi catholique et l'apostasie, entre la vraie Église Catholique et les disciples de Satan qui sont entrés dans l'église pour créer une fausse église.
C'est la guerre entre les anges et les démons, entre les enfants de la lumière et les enfants des ténèbres. Et dans cette dernière guerre, c’est Moi qui serai victorieuse comme dans le premier Lépante.
Par conséquent, faites-moi confiance, petits-enfants, priez mon Rosaire sans cesse.
... Je vous bénis tous avec amour de Fatima, de Pellevoisin, de Pompéi et de Jacarei ».
La Très Sainte Vierge : « Cher fils Carlos Tadeu, ... Mon ennemi te hait parce que tu sauves des âmes en me les apportant en grand nombre. Par conséquent, il trouble ta vie quotidienne par des problèmes, des contestations, des polémiques. Mais mon Cœur Immaculé triomphera toujours dans ta vie.
... Parle des messages que j'ai donnés à Pellevoisin sur les distractions qui frappent beaucoup de personnes dans la prière et qui, pour cela, abandonnent la prière sans même y entrer, m'empêchant ainsi de réaliser des grâces dans leurs cœurs.
... Va mon fils, va et prie le Rosaire, je serai avec toi pour t'aider.
... Je te bénis maintenant avec amour de Lourdes, de Kerizinen et de Jacarei ». 

6 octobre, Messages de la Vierge Marie et de Saint Benoît de Palerme.
La Très Sainte Vierge : « Chers enfants, aujourd'hui encore, je vous appelle tous à un amour sincère à mon Fils Jésus. Ouvrez vos cœurs à l'amour de Jésus et essayez d'être ses amis sincères.
Créez dans vos cœurs l'amour d'amitié pour mon Fils, ce qui vous conduira à une grande intimité avec le Cœur de mon Fils Jésus.
Quand une personne en aime une autre, il aime son ami, il lui donne tout, il fait tout pour elle, il l'aime sans limites, il ne lui cache rien, il lui révèle tout, il se confie complètement parce qu'il sait que son ami ne le méprisera pas, ne l'abandonnera jamais, ne trahira pas son amour.
Ayez ce véritable amour pour Jésus, cette confiance que mon Fils Jésus aime tant et qui vous fait recevoir de nombreuses grâces de lui, parce que Jésus à ses amis ne nie jamais rien.
Alors soyez amis de l'amour de la Croix, soyez amis de l'amour vrai, de l'amour infini, qui est Jésus, et ainsi votre cœur sera plein de paix et de joie.
Vous êtes malheureux parce que vous avez remplacé l'amour de mon fils Jésus par les convoitises du monde.
... Priez mon Rosaire tous les jours, car je promets de ne jamais abandonner dans aucune épreuve ou tribulation celui qui prie mon Rosaire : le délivrerai de l’horrible mort éternelle en lui donnant la grâce de la conversion avant la mort.
... Mon Rosaire est un signe certain de prédestination et je ne laisserai jamais un vrai fils qui m'aime et prie mon Rosaire, rester en pouvoir du diable. Imitez mon fils Benoît dans l’amour pour le Rosaire : il est celui qui priait chaque jour plusieurs chapelets pour moi et que j’ai donc élevé rapidement à une grande sainteté, à un grand amour pour Dieu.
... Je vous bénis tous maintenant avec amour de Pompéi, de Pellevoisin et de Jacarei ».
Saint Benoît : « Chers frères, moi, Benoît, je viens du Ciel pour vous dire : priez le Rosaire avec amour tous les jours afin que vous soyez comme moi de vrais amis de Jésus et de Marie.
Fuyez les choses mondaines, priez chaque jour le Rosaire pour la grâce d'avoir un cœur pauvre en désirs mondains, car alors seulement vous serez remplis des biens du ciel.
Imitez mon amour pour la pauvreté, le silence, le recueillement, la prière et comprenez que vous n’emporterez rien de cette vie si ce n’est l'âme. Par conséquent, prenez soin d'elle, méprisez le monde et cherchez la vie éternelle.
... Pour cela, cherchez, cherchez ce qui est vrai, cherchez l'essentiel, cherchez le Ciel, car lui seul restera et durera pour toujours.
... Votre avenir dépend de votre "oui" d’aujourd'hui.
Je vous bénis tous avec amour maintenant de Palerme, de Monte Pellegrino, de Sainte Marie de Jésus et de Jacarei ».

Home Page | Histoire Jacarei | Jacarei et Medjugorje | Messages Jacarei | Avertissement et signes s'approchent | Prions en directe et comme a Jacarei | Films Photos et link | Messages d'Anguera | Messagges Enoc-Colombia | Contact

© site copyright enregistré